Connexion
Clinique vétérinaire les Poumadères
Clinique vétérinaire "les Poumadères" - Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS)

Réanimation néonatale : ce qu'on doit faire, peut faire et à éviter !

 

A la naissance des chiots, il existe plusieurs approches :

- Laisser faire la nature, « des chiots meurt » « l’instinct maternel n’est pas automatique »

- Intervenir qu’après avoir vu que la mère ne gérait pas ses chiots

- Toujours intervenir afin de « limiter les risques de mortalité »

 

SI la mère et les chiots ont besoin d’aide, il ne faut toujours :

 

« maitriser son stress » et « respecter les étapes » de réanimation

 

Le matériel nécessaire doit donc toujours être disponible, à proximité et complet.

Faites vous une liste et une mallette de « néonatalogie »

- Linges propres et secs (frictionner et sécher les chiots)

- Mouche-bébé (poires, …) (aspiration des fluides)

- Ciseaux non pointus mais aiguisés (couper le cordon)

- Fil à coudre (ligaturer les ombilics)

- Pince à forcipressure (clamper le cordon) : non obligatoire

- Hibitane / bétadine /teinture d’iode (désinfection du cordon)

- Balance « pédiatrique » : pesée de tous les chiots (tous les jours)

- Thermomètre rectal (electronique)

- Thermomètre « extérieur » (contrôler la température du nid)

- Lait artificiel « canin » (absence ou manque de lait de la mère)

D’autres équipements « en option » peuvent encore être utiles, demandez à votre vétérinaire de vous aider.

 

 

Il est indispensable de respecter les étapes de rénaimation et de ne pas les inverser. Ex : frictionner un chiot sans avoir aspiré les mucosités : risque de pneumonie par « fausse déglutition » si le chiot a ingéré/inhalé du liquide de la poche pendant la mise bas.

 

1. Dégager les voies respiratoires

Aspiration des fluides: poire aspirative, mouche bébé

- Placer le chiot la tête vers le bas quelques secondes entre les aspirations

- Ne secouer pas le chiot : ancienne technique peu efficace et dangereuse (traumatisme du cerveau)

 

 

 

Aspiration des narines


Aspiration dans la geule

 

2. Oxygéner:

- Friction du thorax des nouveau-nés, tête en bas, linge sec et tiède

Présence de récepteurs sur la peau qui stimulent la respiration (assurer naturellement par le léchage de la chienne)

 

Frictionner vigoureusement le thorax


- Si manque d’oxygène(respiration anormalement rapide, muqueuses cyanosées, rythme cardiaque ralentie (< 100 bpm) …

  • Ne jamais abandonner tant que le chiot vie : il résiste mieux que d’autres espèces à un manque d’oxygène
  • Demander à votre vétérinaire :
    • vous apprendre à faire du bouche à bouche : pas souffler trop fort (risque de rupture pulmonaire)
    • Vous apprendre à utiliser un masque sur ballonet : demande une bonne maitrise, sinon dangereux
    • De le mettre sous oxygène si à proximité : couveuse oxygénée, masque sous oxygène ,…
  • Ne jamais utiliser de stimulant respiratoire SANS avoir
    • Dégager voies respiratoires complètement
    • Supplémenter en oxygène par : bouhe à bouche, …

SINON AUGMENTE LA SOUFFRANCE: le corps consomme plus d’oxygène (stimulation médicamenteuse du rythme cardiaque ) sans un apport supplémentaire.

.


 

 

 

 

3. Désinfecter le cordon ombilical :

 

- Lorsque le cordon n'a pas été rompu par la mère :

- Clamper le cordon ombilical à 2-4 cm de l'ombilic à l'aide d'une pince à forcipressure après quelques minutes (il faut laisser le temps au sang de migrer du placenta au cordon ombilical.

- Ligaturer

- Sectionner

- Désinfecter : chlorexidine idéal

-

Photo 4 : ligature et désinfection du cordon ombilical.

 

 

4. Réchauffer

- Température corporelle : 35.5°C (naissance) ; 36.5°C (1ère semaine) ; 38.0°C (3ème semaine)

- Température du nid : 28 à 30°C / humidité de 55 à 65 % (mettre des éponges humides ou des gamelles d'eau)

 

 

Photo 5 caisse de mise bas chauffée à la lampe infra-rouge. Il existe aussi des chauffages au sol, des plaques chauffantes (attention aux brulures) . …

- Si hypothermie (T° < 36°C ↑ respiration, ↓ battement cardiaque, absence d’appétit (T < 34 °C), vocalisations, rejet par la mère (T < 34°C))

- Réchauffer lentement : couveuse > tapis > lampes > bouillottes

Attention : un coma hypothermique est réversible jusqu'à 22°C.

 

 

 

 

Photo 6 couveuse pédiatrique. La couveuse est enrichie en oxygène après la dystocie.

Couveuse : 28 à 30 °C

 

4. Réhydrater

- Besoin hydrique par jour : 1 à 2 mL/100g

- Si déshydratation modérée (évaluation par vétérinaire)

  • Biberon d'eau sucrée : 180 ml/kg/24 heures
  • Lait artificiel (voir infra)
  • Perfusion sous la peau par vétérinaire

 

- Si déshydratation sévère : évaluation par vétérinaire

  • Perfusion intra-veineux, intra-oesseux (très efficace, et bien toléré), ..

 

5. Alimenter

- Si Tétée sous la mère : contrôler la prise de poids quotidienne (peser les chiots tous les jours).

Gain de poids quotidien (à partir du 3ème jour, car souvent aucun gain de poids entre le 1er et le 2ème

jour) : CHIOT 2g/kg de poids estimé adulte   / CHATON 10-15 g par jour

 

- Si absence de lait maternelle : lait de remplacement

  • Chiots/Chatons : donner 2 à 5 (idéal) % du poids corporel par repas toutes les 4 à 6 heures la première semaine
  • Chaton : on augmente  d'1 ml par / repas chaque jour en moyenne
  • Abdomen tendu mais non distendu

- Si Hypoglycémie (voir votre vétérinaire en cas d’abattement, anorexie, vocalisation, baisse de température prolongée, ..

  • Intensité du traitement dépend des éléments cliniques et biologiques : choix du vétérinaire

 

 

NE JAMAIS alimenter si absence de réflexe de succion SINON la mort est quasi-assurée. Le transit digestif doit redémarrer avant de remplir l’estomac.