Connexion
Clinique vétérinaire les Poumadères
Clinique vétérinaire "les Poumadères" - Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS)

Déclencher les chaleurs chez une chienne

 



Pourquoi ?

-          Réduire l’intervalle chaleur-chaleur quand il est long  > 10 mois

-          Chienne jamais vue en chaleur depuis plus de 12 mois

-          Programmation des naissances un mois fixé

-          Male disponible à une période précise *

* L’utilisation de semence congelée est à privilégier. Résultats équivalents, absence d’effet indésirable pour la femelle

 

Méthodes

Il existe deux protocoles « efficaces » permettant de faciliter la venue en chaleur de la chienne en conservant sa fertilité *

 *D’autres méthodes existent mais elles sont « peu efficaces » et « dangereuse » pour la santé de la chienne.

 

Protocole à la cabergoline

Raccourcie l’intervalle chaleur-chaleur de 1 à 4 mois. ex : passage de 8 mois à 5-6 mois …

Intérêts :

-          Chaleurs stimulées sont « naturelles »

-          Fertilité équivalente à un cycle naturel : 85-90%

Limite :

-          Efficace dans 60-70% des cas

-          Date de chaleurs approximatives. Plus tôt stimulée, plus apparition des chaleurs tardives


 

Protocole à la GnRH implant  (Nouveau)

Mime la demande faite par le cerveau (neuro-hormone) aux ovaires de déclencher les chaleurs. Véritable induction des chaleurs en quelques jours.

Intérêts :

-          Induit les chaleurs dans quasiment 100% des cas

-          Chaleurs en 4-6 jours, saillie/insémination dans les 15 jours

Limites :

-          Fertilité diminuée par rapport à un cycle naturel : 65-70%

-          Coût + élevé : implant onéreux (70 euros) – suivi strict des chaleurs – retrait de l’implant sous anesthésie locale.

-          Effets indésirables possibles dans 10 à 15% des cas : chaleurs persistantes, kystes ovariens, …


 

Les deux méthodes ne doivent être réalisées qu’après un bilan complet excluant une maladie systémique ou génitale à l’origine d’un trouble du cycle ou d’une complication éventuelle.

La deuxième méthode ne peut être réalisée que sous contrôle et avec la « certitude » que vous ayez pris connaissance des limites et effets indésirables possibles.