Connexion
Clinique vétérinaire les Poumadères
Clinique vétérinaire "les Poumadères" - Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS)

DOSAGE DE PROGESTERONE (suivi de chaleurs, suivi de gestation, mise bas)

 

 

 

DOSAGE DE LA PROGESTERONE CHEZ LA CHIENNE

 

La chienne présente trois particularités :
- la progestérone augmente avant l’ovulation contrairement aux autres mammifères - ce qui permet de suivre son augmentation en oestrus
- la valeur de la progestérone est stable, pour un laboratoire donné, au moment de l’ovulation quelque soit la chienne et la race

- les ovocytes (ovules) de la chienne nécessitent une maturation extra ovarienne (dans l'oviducte) après l'ovulation pendant 3 jours avant de pouvoir être fécondés par des spermatozoïdes.

 


REMARQUE:

la progestéronémie varie considérablement , 48 heures après l'ovulation, d’une chienne à l’autre.

Ainsi, au pic de fertilité situé entre 2,5 et 3,5 jours après l’ovulation, la progestéronémie peut varier de 25 à plus de 50 ng/ml selon les chiennes d'une même race, en moyenne 24-45 ng/ml.

Ainsi, contrairement à des idées reçues, la valeur en progestérone au moment de la saillie doit être élevée (valeur à déterminer selon le laboratoire). D'autre part, sans suivi préalable, un taux élevé au premier suivi ne permet pas de savoir si la chienne est encore féconde ou non : 35 ng/ml peut correspondre à 3 jours post-ovulation (pic de fécondité) ou à une chienne en fin de chaleurs (> 5 jours post-ovulation) dont les follicules dégénèrent.

 

Intérêts:
Le suivi de la progestérone sanguine de la chienne pendant ses chaleurs permet de déterminer à 24 heures près quand la chienne ovule et quel est le meilleur moment pour la saillie/insémination.

 

Limites:
Ne permet pas de diagnostiquer l’origine d’un cycle anormal : chaleurs prolongées, répétées anormalement, anovulatoires, etc.


La technique de dosage est la principale limite entrainant des erreurs de suivi :
- Les dosages colorimétriques (semi-quantitatifs) sont approximatifs si utilisés seuls. Insuffisant pour l’utilisation d’une semence réfrigérée ou congelée.


- Les dosages quantitatifs sont précis à condition d'utiliser un automat fiable et étalonné pour la chienne.

Le résultat d’une analyse de laboratoire varie beaucoup d’un laboratoire à l’autre : il n’existe pas de résultat universel (tout dépend de la technologie).

Une chienne en cours d'ovulation peut avoir un résultat très différents dosée par deux automats différents (méthode de mesure différente) : 6 ng/ml pour l'un et 11 ng/ml pour l'autre. 

Ce qui compte, est de connaitre la courbe d'évolution en progestérone pour un automat donné (à déterminer par le laboratoire vétérinaire) et que l'automat utilisé soit fiable (valeur mesurée identique systématiquement pour un même échantillon : pas systématique selon l'automat).

Une courbe inclinée permet une interprétation plus fiable qu'une courbe de résultat applatie où de petites différences expriment de grandes différences pysiologiques (et de jour d'ovulation et saillies idéales). (graphique ci-dessous)

 

 

 

Interprétation du graphique : 

- la courbe rouge indique les valeurs mesurées à l'aide du Minividas. La courbe bleu indique les valeurs d'un autre automat du commerce actuel.

- La pente de la courbe rouge est beaucoup plus inclinée que l'autre, ce qui signifie que les valeurs mesurées changent de manière siginificative d'un jour à l'autre autour de la période ovulatoire, avec un intervalle de valeur à l'ovulation, très réduit, identique pour toutes les chiennes (quelque soit la race), qui se limite à moins de 24 heures (rectangle rouge).

- A l'inverse, la courbe bleue à une pente beaucoup plus faible, ce qui signifie que les valeurs mesurées changent peu d'un jour à l'autre autour de l'ovulation, avec un intervalle de valeur à l'ovulation, réduit, mais qui s'étend sur une période plus importante d'environ 2,5 jours (rectangle bleu).

En conséquence, si une chienne présente une valeur correspondant à J0 (jour de l'ovulation), je suis certain avec la Minividas d'être à l'ovulation. Le pic de fertilité sera 3 jours après (souvent votre deuxième saillie) ; à l'inverse une valeur à J0 avec un autre automat, je ne peux pas savoir si la chienne a ovulé la veille (J-1) ou ovulera le lendemain (J+1). Je ne connaitrais ainsi pas exactement le meilleur jour de saillie, ni la date exacte de mise bas. 

 

Le CRECS a essayé/éprouvé la majorité des automats quantitatifs et a opté pour la Minividas de Biomérieux selon des critères de fiabilité, d'efficacité et au final de qualité des résultats rendus (meilleurs taux de gestation, meilleur prolificité, planification de césarienne précise). 

Une grille de valeur a été déterminé par les Drs Lévy et Mimouni permettant de déterminer précisément les valeurs pré-ovulatoires, ovulatoires, post-ovulatoires, et gestationnelles. La Minividas est devenu l'automat utilisé par la majorité des centres privés en reproduction canine dans le monde.

D'autres automats fiables existent mais ils nécessitent un entretien plus complexe (sous peine d'erreur d'analyse) et une grille de valeur différente : AIA, Minitube, ...

Les autres automats "bons marchés" sur le marché vétérinaire  sont à utiliser avec beaucoup de précautions d'interprétation.

 

 

Pour une insémination en semence congelée, nous exigeons que le sang soit dosé par un automat Minividas dont nous maitrisons parfaitement les valeurs pour le jour le plus fécond (pic de fertilité et prolificité) d'une insémination.

en pratique : conservez 0,5 ml de plasma hépariné au réfrigérateur - nous amener ou nous envoyer (courrier express) tous les tubes au moment de la supposée ovulation (par dosage sur un autre automat : AIA, Fuji, speedvirbac)

Ex : Selon le laboratoire, si on ne connaît pas la correspondance des valeurs, il peut y avoir un écart de plus de 48 heures sur la détermination du jour de l’ovulation et de moment de saillie. Cet écart est souvent tolérable en semence fraiche mais réduit les résultats drastiquement avec de la semence réfrigérée ou congelée. 

 

Méthode de suivi :
Des prises de sang sont régulièrement réalisés jusqu’à un résultat prouvant l’ovulation. En général, deux à quatre dosages sont suffisants pour déterminer le jour d’ovulation et donc de saillie. 

Au CRECS, on réalise en moyenne 2 dosages pour une détermination précise de l'ovulation (et aussi une datation précise de la future mise bas). 

Attention, certains automats imposent beaucoup plus d'analyses (consécutifs à une interprétation moins facile) - Le surcoût peut devenir conséquent pour le propriétaire.

 

 

 


5. Automat Minividas (Biomérieux) de doasage du CRECS - recommandé