Connexion
Clinique vétérinaire les Poumadères
Clinique vétérinaire "les Poumadères" - Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS)

L'insuffisance cardiaque chez le chien

 

 

Le coeur est un organe qui joue un rôle de pompe et qui permet la distribution du sang dans tout le corps de l’animal. Il est constitué de 4 cavités et de valves.

Avec l’âge cette pompe devient bien souvent défaillante et peut présenter plusieurs types de dysfonctionnements.


Symptômes


Un animal insuffisant cardiaque peut présenter de la toux, une diminution d’endurance à l’effort, un essoufflement, une fatigue, des syncopes, des difficultés respiratoires, une baisse d’état général.

Dans certains cas, des oedèmes des membres ou un abdomen “gonflé” peuvent être observés.


A l’auscultation, le vétérinaire décèle un souffle cardiaque, un trouble du rythme ou une anomalie de la fréquence cardiaque...

Suite à la défaillance de la “pompe” cardiaque, un oedème pulmonaire peut apparaître : du liquide envahit les poumons, ce qui entraîne un défaut d’oxygénation. L’animal tousse, est en détresse respiratoire, ses muqueuses perdent leur couleur rosée...

La présence d’un oedème pulmonaire est un motif de consultation en URGENCE. S’il n’est pas traité à temps, l’animal peut mourir rapidement.


Examens complémentaires


Lorsqu’il suspecte une pathologie cardiaque, le vétérinaire réalise des examens
complémentaires afin de confirmer son diagnostic : radiographies, échographie, électrocardiogramme, prise de tension... Des analyses de sang peuvent également être utiles.


Ces examens complémentaires sont indispensables pour savoir précisément de quelle pathologie cardiaque souffre l’animal et pour visualiser les conséquences des défaillances cardiaques. 

En effet, l’atteinte cardiaque peut concerner diverses parties du coeur : les valves qui ne se ferment plus parfaitement, le muscle cardiaque...

Grâce aux examens complémentaires, le traitement mis en place par le vétérinaire sera ciblé, adapté précisément à la pathologie cardiaque rencontrée ce qui permettra d’améliorer le confort de vie de l’animal et de ralentir l’évolution de sa maladie.


Traitement et suivi


Le vétérinaire prescrira, selon les cas, différents médicaments permettant de pallier cette insuffisance cardiaque et de limiter les conséquences de la maladie.

Bien souvent, ce seront des traitements à poursuivre pendant toute la vie de l’animal.

Une alimentation spécifique est recommandée avec un régime hyposodé.

Il est nécessaire de faire des contrôles réguliers chez votre vétérinaire afin de détecter, au plus vite, une aggravation de la maladie cardiaque et d’adapter le traitement.



§


Plus l’insuffisance cardiaque est diagnostiquée tôt, plus le traitement est mis en place rapidement, et meilleure sera l’espérance de vie de l’animal. C’est pourquoi il est important de faire contrôler votre petit compagnon régulièrement par votre vétérinaire et de consulter au plus vite si vous constatiez l’apparition de certains symptômes cités précédemment : toux, fatigue inhabituelle, essoufflement au moindre effort...



Copyright © Vetup