Connexion
Clinique vétérinaire les Poumadères
Clinique vétérinaire "les Poumadères" - Centre de Reproduction des Carnivores du Sud-Ouest (CRECS)

Intoxication aux engrais

 

 

Introduction

Les engrais les plus courants contiennent de l’azote, des phosphates et du potassium. D’autres engrais, souvent étiquettés "bio", sont fabriqués à partir de déchets animaux, de tourteau d’oléagineux et/ou de cosses de cacao.

Ces cosses de cacao contiennent de grandes quantités de théobromine. Cette substance se retrouve aussi dans le chocolat. Elle est responsable d’intoxications, souvent très graves chez le chien.

Les chiens ont une grande appétence pour ce type d’engrais d'autant qu'il est souvent composé aussi de poudre d'os. Les cosses de cacao sont parfois aussi vendues comme couvre-sol décoratif, comme alternative aux morceaux d'écorces de pin, ou broyées pour améliorer le sol (mulching). Le Centre Antipoisons reçoit chaque année plusieurs appels pour des intoxications. Les symptômes peuvent êtres très graves. Des décès ont été enregistrés.

Toxicité

La théobromine appartient au groupe des méthylxanthines, tout comme la caféine et la théophylline. Cet alcaloïde d’origine végétal stimule le système nerveux central et le myocarde. Il relâche les fibres musculaires lisses (surtout bronchiques) et augmente la diurèse.

Le tableau ci-dessous donne la concentration en théobromine dans les différentes produits en cause:

 

Produit

Théobromine par gramme

 

Fèves de cacao

 

11 – 43 mg

Engrais aux cosses de cacao

2 – 4 mg*

Amendement aux cosses de cacao

1.4 – 2.4 mg

Couvre-sol ou cosses de cacao broyées (mulching)

7 – 12 mg

 

* : Quantité maximale. La composition exacte des engrais n'est pas connue. Les composantes organiques sont constituées de manière variable de coques de café, de cosses de cacao, de farine de tourteau de soja, de plante de tabac, de farine de plume, de poudre d'os, de farine de sang et de fumier sèché.

Une dose de 100 à  250 mg/kg de poids corporel est potentiellement létale. Pour un chien de 10 kg cela représente  environ 250 g d’engrais ou 80 g de couvre-sol.

La théobromine est résorbée lentement chez les chiens. Le pic plasmatique se produit environ 10 heures après l'ingestion. La demi-vie est de ± 17.5 heures.

Clinique

2 à 4 heures après l'ingestion :  

           

  • Agitation
  • Vomissements
  • Perte d’urine
  • Diarrhée
  • Tachycardie
  • Hyperthermie
  • Polypnée

Quelques heures plus tard :     

  • Troubles du rythme cardiaque
  • Rigidité musculaire
  • Hyperreflexie
  • Ataxie
  • Convulsions
  • Coma

Le décès peut survenir dans un délai de 18 à 24 heures après l’apparition des troubles du rythme.

 

Traitement

Il n’y a pas d’antidote. Le traitement est symptomatique. En cas d’ingestion récente (< 2 h) et s’il n’y a pas de symptôme, il faut faire vomir. Par exemple avec de l’apomorphine.

 

Ensuite, du charbon activé est administré à répitition per os ou via une sonde gastrique toutes les 3 heures pendant 72 heures.

  • Convulsions : diazépam 
  • Contractions ventriculaire prématurées fréquentes : lidocaïne 
  • Tachyarythmie persistante : metoprolol  éviter le propanolol qui ralentit l’élimination de la théobromine
  • Bradycardie : atropine 

De préférence, pas de corticoïdes ni d ’érythromycine car ils retardent l’élimination de la théobromine.